Logo de Philippe Fiévet

Philippe FIÉVET

contact@philippe-fievet.be

Du Flaubert ?...

Antioche. Cinq siècles après notre ère. Les chrétiens triomphent partout et souhaitent imposer leur férule. Une juste revanche après des siècles de persécution. Dans leur ligne de mire, annihiler le paganisme et imposer le règne du Christ sur terre. Dans ce monde en proie à une violence renouvelée, un moine et un romain fortuné suivent leur voie faite de hauts et de bas. Philippe Fiévet revient sur une période trouble de notre passé et se penche sur un pan de l’histoire de notre civilisation en proie à un désordre qui coïncide avec le déclin d'un empire. Rien n’est épargné aux vivants: la violence, les humiliations, les mortifications, la cruauté. La reconstitution est exemplaire et nous renvoie aux plus belles pages de « Salammbô », même si Antioche n’est pas Carthage. L’auteur oppose ici les plaisirs de la vie à l’austérité d’une voie monacale. Deux tracés qui diffèrent et qui, néanmoins, représentent les rapports qui s'entrechoquent dans une société laminée par les extrêmes, déchirée entre ferveur aveugle et cruauté assumée, obéissance et voeux de liberté. Les temps sont incertains et la fin d’un règne approche à grands pas. Le jugement dernier va-t-il rompre les derniers liens tenus qui rassemblent les hommes ? La chute du monde romain et le déclin d’un système!

Andrea Creasi, dans Bruxelles Culture, septembre 2022 (page 53).
https://issuu.com/eag.gallery/docs/bruxelles_culture_5_septembre_2022

Logo de Saulitude (André Rombauts)

V230320-1700